[DS]Yu-Gi-Oh - Spirit Caller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[DS]Yu-Gi-Oh - Spirit Caller

Message par Wataru Wons le Sam 14 Aoû - 7:06

Titre : Yu-Gi-oh GX Spirit Caller
Console : DS
Genre : Jeu de cartes
Sortie le : 22 mars 2007
Editeurs : Konami
Développeurs : Konami
Nombre de joueurs : 1 à 2 joueurs
Existe aussi sur : --
PEGI : 3+

La mode est de ressortir ses vieux jeux. Faisons donc honneur à cela en sortant tout droit de mon placard un jeu Yu-gi-oh car oui, comme la grande majorité des français, j'ai un jour joué à ces jeux. Spirit Caller est inspiré de l'animé Yu-gi-oh GX et propose au joueur de découvrir une île mystérieuse en compagnie de... bah en compagnie de quelqu'un.


Il y a le héros de la série, son esprit, l'ami du héros mais... que fais ce type sur la boîte ?

Je pense donc j'essuie

Vous êtes un jeune duelliste qui s'est embarqué en direction de la Duelliste Academy. Bien sûr, cela se passe dans un monde différent du notre, n'aller par croire qu'il existe vraiment une école comme cela sinon vous croiserez rapidement la route de l'asile. Enfin bref, vous aurez tout d'abord à personnaliser votre héros, ce qui ne sert absolument à rien dans l'aventure à part que vous avez quand même l'impression de choisir votre héros.
Le scénario nous entraîne donc dans une aventure linéaire. Il vous faudra faire exactement quelque chose pour que la suite se déroule ce qui peut être parfois assez soûlant, notamment lorsque la chose a faire est d'aller à un pauvre type paumé sur la plage et tout cela pour qu'il commence à avoir dans l'idée de vous obliger à avoir un rencard avec une fille. A part cela, tout va bien. Le scénario basique du départ se complexifie, et cela n'est pas pour nous déplaire, le long du jeu.


Obligatoire pour continuer le jeu mais en fait on se fiche un petit peu de ce mec hein Razz

Cabanon ou château ?

Les graphismes de ce jeu sont assez intéressants. Les créateurs ont mélangés un style assez réel avec un style néo-pictural-googlemap ! Ça aurait pu être considéré comme de l'art mais, c'est franchement pourri. Autant les images des lieux comme le cabanon où on habite, est bien dessiné. Autant la carte de l'île ressemble à des tâches de couleurs qui se seraient mis au hasard sur une vague forme au milieu des flots.
D'ailleurs, en parlons du cabanon où votre héros habite. Je me fais quand même une remarque : pourquoi je ne passe pas dans un autre lieu ? Car oui, c'est bien marrant l'ambiance causi-campagne mais bon, je bat à plate couture tout le monde dans l'académie (même le professeur de stratégie) et, alors que d'autres élèves montent, je reste toujours dans cette chambre minable. Enfin bref, ce n'est pas ça le plus important.


Quel style neo-pictural-googlemap !

Ce n'est plus une académie, c'est un hôpital psychiatrique !

Concernant les personnages. Je n'est absolument rien contre eux, si ce n'est que ce sont tous des fous dangereux. Rien à dire sur leur artworks, c'est parfait, bien dans la lignée des Yu-gi-oh. Problème, ce jeu accumule les personnages débiles que l'on espère éviter. Parmi ceux-là, on peut trouver des arrogants (qui d'ailleurs sont très faciles à battre, je comprend pas pourquoi ils ont été pris dans le château et moi je dors toujours dans le cabanon...), un mec qui n'a pas envie de faire souffrir les autres en leur enlevant des points de vie (pourquoi s'est-il inscrit me direz vous). En bref, on pourrait décrire ça comme une farandole de dégénérés qui n'ont qu'un seul but : vous pourrir la vie en vous combattant ou en faisant n'importe quoi. Et c'est qui qui doit réparer les pots cassés ? C'est vous bien sûr...
En parlant des personnages. On pourrait parler de cette partie du gameplay particulièrement débile qui consiste à promener un curseur sur une carte afin de repérer des ennemis. Mais franchement, à quoi ça sert ? Du moins à quoi c'est censé servir ? Car je veux bien que ça amuse cinq minutes parce que c'est fun de glisser le stylet sur la carte, mais au bout d'un moment ça gonfle de devoir chercher un duelliste.
Et encore ! Si on veut tomber sur le duelliste que l'on veut, on est obligé d'avoir joué contre lui beaucoup de combat. Et pendant ce temps ? Si on doit absolument battre cet personne pour faire continuer l'histoire, on fait comment ? Et bien c'est simple, on se promène, on défie les duellistes inconnus que l'on trouve en espérant que ce soit le bon.


Trouvez Charlie, ou plutôt Syrus dans ce cas (enfin, ils sont habillés en rouge tout les deux alors...)

C'est l'heure du du du du du du du duel !

Oui, car Yu-gi avait des problèmes de bégaiement lorsqu'ils criaient dans le générique des premières saisons, cela s'écrit donc bien comme cela. Bon, vous l'aurez compris, c'est un jeu Yu-gi-oh, le centre du jeu c'est les duels de cartes, sans cela, il n'y aurai pas grand chose à faire.
A ce niveau, c'est très bien, après tout ils ont eu le temps de se perfectionner au cours du temps vu le nombre de jeu Yu-gi-oh fait. La grande innovation étant bien sûr les monstres en 3D. Par contre pour les animations, on observe encore des animation comment dire, minable, voilà c'est le mot. Elles sont pas mauvaises en elle même, mais elles ne sont pas moderne, on retrouve les même animations pour toutes les attaques. Moi je rêve encore d'un jeu où l'on voit bouger le monstre et de le voir attaquer l'ennemi, mais c'est peine perdue je sais.
On peut aussi noter que les personnages que l'on affronte sont dotés d'une IA assez étrange. Quelques fois, ces goûts sont biens joués et nous battent facilement. D'autres fois, il fait un peu n'importe quoi, aligne les cartes, attaque des monstres trop fort. Enfin bref, c'est un peu du n'importe quoi à ce niveau là.
Mais qui dit duels de cartes, dit...cartes ! Alors pour se les procurer, on peut se rendre à la boutique qui se trouve dans l'académie (elle est quand même sympa cette académie). Les paquets de cartes se débloquent au fur et à mesure des niveaux, comportant des cartes de plus en plus puissantes. De plus, les cartes se font livré, il y a donc un nombre limité de paquets que l'on peut acheter. C'est une superbe idée, cela permet d'avoir beaucoup de choix tout en permettant une plus grande réalité et un plus grand hasard puisqu'on doit choisir nous même les paquets que l'on veut acheter.


En plein duel (d'ailleurs, je vous ai raconté la blague du combat entre une carotte et ...)

Puzzle de cartes

Ce jeu est riche de beaucoup de lieux que l'on débloque au fil de l'aventure. On peut alors visiter ces lieux ce qui procure une certaines liberté dans le scénario linéaire. Bon, certains lieux sont inutiles comme la salle de classe où, lorsqu'on y va, on nous dit « Rien ne se passe ... ».
De cette liberté de mouvement provient tout un panel d'activités diverses et variées. On peut donc : résoudre des cas de duel où on doit gagner, gagner des esprits, obtenir des vestes, obtenir des Duel disks.
La plupart du temps cela ne sert à rien, à part gagner quelques points d'expériences ou une carte qu'on a déjà. Mais ce qui est bien avec les Duel disks et les costumes, c'est qu'on peut se la péter en mode online en ce moquant de ceux qui ont encore la tenue de départ.
A part cela, il n'y a rien de vraiment folichon dans les choses bonus qui sont possibles de faire. Le joueur est donc contraint de s'occuper en faisant des duels, avec les même personnes, qui sont aussi nuls que d'habitude et qui sont toujours caché quelque part sur l'île en attendant vicieusement qu'on la traverse vicieusement. Une chose est sûr, ils seraient bon au cache-cache.

Mercredi c'est ravioli

Oui, je sais, sous ce titre non révélateur, on peut penser à tout. En fait, je tiens juste à vous parler un peu de ce qui fait l'intérêt principal du jeu : le système jour/nuit combiné au système de semaine. Ce n'est pas extraordinaire, mais c'est quand même pas mal.
Les moments de la journées sont représentés par une barre en haut de l'écran allant du bleu clair au bleu foncée, en passant par l'orange. Lorsque vous avancer, plus ou moins loin, l'icône du moment de la journée où on est, défile, en tenant compte bien sûr de l'éloignement de là où vous voulez aller. De plus, lorsque vous allez à un bâtiment où que vous rencontrez un dresseur au différents moments de la journée, le ton du fond change pour bien montrer la distinction entre les différents moment de la journée.
Pour le système de semaine, c'est aussi très intéressant. Les jours passent comme dans la vrai vie, une fois qu'une journée est passé, on démarre le matin de la suivante. Les concepteurs ont essayer de rajouter grâce à cette idée des petites idées de gameplay assez marrantes comme le fait que tout les lundis il y ai un examen, que le week-end il n'y ai pas cours (exceptionnel non ? ^^) ou encore que le samedi, des paquets spéciaux soit disponibles à la boutique, qu'un sous-marin ou un bateau accoste et qu'une nouvelle vendeuse soit présente à la place de celle de la semaine.

Dommage qu'il n'ai pas poussé jusqu'à un système de météo, mais bon, il ne faut pas trop en demander.


Un peu de japonais, ça peut pas faire de mal

Scénario : 11/20
Le scénario est du Yu-gi-oh, je te bas, tu me bas, on est content. Mais l'effort quand même exceptionnel par rapport aux autres jeux Yu-gi-oh apporté avec les chevaliers de l'ombre et tout ce qui tourne autour est quand même pas trop mal.
Graphismes : 13/20
Les personnages ont un chara-design à la série, les photos des lieux de décor aussi et sont très bien réalisées. Seul bémol, cette affreuse carte qui pourrait être exposer à un musée d'art moderne tellement qu'elle est grotesque.
Gameplay : 12/20
Le gameplay est sympa, sans plus. Il souffre de trop d'ajouts inutiles comme les titres, les duel disks et les costumes à gagner, sur un jeu où la plupart du temps on joue tout seul... Mais sinon, le mode online pour jouer avec le monde entier, le mode à deux, le système jour/nuit et semaine en font un jeu assez marrant quoi que d'une originalité contestable.
Durée de vie : 16/20
Une bonne durée de vie mais rallonger par le fait que l'histoire demande le fait d'attendre deux semaines avant que l'événement prochain se déclenche. Une fois l'histoire fini, il reste encore à débloquer tout ce qu'il est possible de débloquer, de devenir avec tout le monde, d'avoir toutes les cartes possibles. Et même après cela il est encore possible de jouer, c'est une source d'heures de jeu intarissable de se baser sur yu-gi-oh.
Bande son : 5/20.
Aïe. J'avais préféré ignorer ce point dans mon test mais maintenant que je dois le noter je dois juste dire que c'est assez nul, voire complètement. La musique qui passe pendant la nuit est une boucle de six secondes, et ce n'est qu'un exemple. La musique qui passe pendant le combat quand on a des points de vie très faible rattrape heureusement le tout.
Note finale : 11/20

Les plus :
+Système jour/nuit
+Durée de vie impressionnante
+Mode online
+Le système de semaine

Les moins :
-Scénario quelques fois nul
-IA qui fait des choses bizarres
-Musique vraiment pourrie
-La carte de l'île immonde
-Des ajouts niveau gameplay inutiles

Wataru Wons
Noobzor Lv.5
Noobzor Lv.5

Messages : 37

Fiche
Palmarès: Aucun
Spécialité:
Avertissements: Aucun

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DS]Yu-Gi-Oh - Spirit Caller

Message par elm6 le Sam 14 Aoû - 17:33

Déplacé en officiels.
+5 points testeur.

_________________

« Parce que certains mystères ne demandent pas à être compris, ils ont pour seul désir d’être vécus. » - Oskar Fleisjr, Chroniques de Liève.

elm6
Justicier Lv.Zero
Justicier Lv.Zero

Messages : 2547
Age : 25

Fiche
Palmarès: 2
Spécialité: Ecriture, making
Avertissements: Aucun

Voir le profil de l'utilisateur http://imagin.jeunforum.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum