[PS1] Suikoden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PS1] Suikoden

Message par elm6 le Dim 14 Fév - 23:56

Test de Suikoden

Suikoden est un jeu Playstation développé par Konami, 1997 pour la sortie dans la langue de Molière; 1995 au Japon.

PRESENTATION:________________________

Le héros, dont vous choisissez le nom, est le fils de Teo, un général de l’Armée, et ancien compagnon de guerre de l’empereur Barbarosa.
Vous êtes vous aussi engagé dans l’armée royale, tandis qu’il est envoyé en mission au nord…
L’histoire débute dans la ville de Gregminster…
On apprend vite que le meilleur ami du héros, Ted, d’apparence jeune, est le possesseur d’une des 27 vraies runes, la Devor Ame, la rune maudite. La sorcière de la cours, Windy, cherche à s’en emparer, et Ted lui échappe depuis voila 300 ans.
Affaibli par ses blessures, il confie la Rune au héros.
Tandis que l’on rejoint rapidement les rangs de l’armée rebelle, une lutte sans merci commence…

UNIVERS:_____________________________

Background : Comme dans tous les Suikoden qui suivront, le background est assez développé.
C’est tout un monde, avec ses pays, villages, des opinions politiques…etc.

Scénario : Le scénario tourne toujours, lançant cette série fidèle à elle-même, autours de conflits politiques, droits de succession…etc.
Les rebondissements sont imprévus, et on a toujours des surprises. Il ne s’agit pas d’un deux jeux dont on devine facilement la fin.

Personnages : Les personnages sont très nombreux, 108, un chiffre qui restera pour les opus à suivre, significatif dans la mythologie du jeu. Ils possèdent chacun un caractère, bien qu’il ne puisse être trop poussé (sauf pour les principaux) du fait de leur nombre très important.
Ils n’en perdent cependant pas un intérêt certain.
Par contre, les développeurs doivent avoir du plomb dans le cerveau, car la mort prématurée de personnages charismatiques comme Odessa n’a pas d’effet sentimental sur le joueur (c’est trop mal mis en scène pour ça) mais un effet très frustrant, ça oui.

MISE EN SCENE:______________________

Level design : le level-design et assez bâclé. Maps très grandes, inutilement (si ce n’est pour faire augmenter le nombre de combats avant d’arriver à un endroit…)
Par contre, pas mal de lieux cachés (chemins divers, donc objets à récupérer…etc).
Pas mal pour ça.
Donjons longs, mais pas mal de maps inutiles…

Graphismes: Graphisme 2D. Beaux ? Non ? Moches ? Non plus.
Entre les deux. La résolution est assez faible.
Certaines maps présentent des graphismes intéressants, d’autres sont au comble de la mocheté.
Lors des combats cependant, la vue en biais à la Breath of Fire et les battlers des personnages sont attrayants.
On peut dire que l’esthétique visuelle est diverse et variée, pour le meilleur et pour le pire.
Les facesets ont un style bien particulier dans ce premier opus.
Il faut aimer quoi….

Cinématiques: Les dialogues sont bons. Malgré une certaine lourdeur par moment (personnages qu’ont aurait bien envie de voir disparaître…)
Certaines cinématiques bénéficient d’un aspect graphique de loin supérieur au reste du jeu, sans pour autant atteindre un niveau extravagant.
Pas trop mal disons.

En images:







JOUABILITE:_________________________

Déplacements: Déplacements basiques en 4 directions (dommage sur Playstation on en aurait attendu 8 mais bon…). Vu la taille des maps, il y a de l’espace, on est pas bloqué par des PNJ, et si c’est le cas c’est que c’est voulu.
Pas grand-chose à en dire.

Combats: Trois types de combats.
-RPG classique : assez old-school, mais les combats sont animés par des personnages en mouvements, par des zooms et des animations d’attaques différentes pour chaque monstre.
Cet aspect est réussi.
-Duel : un combat en un contre un, avec trois actions possibles, l'adversaire dit une phrase avant chaque coup, ainsi on peut essayer de deviner son état d'esprit et ses actes pour le parer.
-Guerre : des armées avec un certain nombre d'hommes, les actions connaissent un ordre de puissance, chacune ayant une force et une faiblesse, comme en système de duel.

Interactivité: Satisfaisante pour les PNJ, chacun d’entre eux à quelque chose à nous dire.
Décevante pour les objets. Trop peu de choses à fouiller.
Pas mal de coffres en donjon, pas mal. Très peu dans les villes, dommage.

Difficulté: Pas super dur. Il faut quand même penser à bien s’équiper, mais ceci étant fait tout va bien. Enfin au début du jeu en tout. Comme toujours, cela va en croissant.
La réelle difficulté est le recrutement des personnages. Recruter les 108 sans soluce… il faut être soit ultra chanceux, soit masochiste… soit les deux.
Autre détail, on a trop peu souvent l’occasion de sauvegarder, seulement avec le journal du héros dans la maison, les auberges, et les rares cristaux…
L'argent monte vite, mais les objets sont chers.

Systèmes: Système de château qui sert de quartier général et dans lequel on peut faire de multiples choses. Suikoden aura compris que le système est excellent car il est repris à chaque jeu après celui-ci.
Le menu est simple, et d’une efficacité moyenne.
Chaque personnage a son inventaire, c’est bien pour l’aspect tactique, mais cet inventaire est beaucoup trop limité, et qui plus est, le déplacement d’objets et l’équipement est long est fastidieux. Un point un peu rébarbatif…
Le gain d’expérience pour monter de niveau est particulier et propre à la série.
On level up lorsque l’XP atteint 1000. Les monstres donnent moins si on est à niveau élevé, plus si on est à niveau faible.
Bien pensé pour gérer la progression du joueur.
Les runes sont à lier/ôter pour la magie. Certaines ont des effets passifs.
Pour les armes, on les améliore au lieu de les changer.

MUSIQUE:_________________________

Effets sonores: On a des effets sonores. Bons au mauvais ? Difficile à dire.
Originaux en tout cas. Ce son de canard pour une action impossible est toujours hilarant.

Esthétique musicale: Une ambiance musicale qui donne son identité à la série, mais si ce premier opus n’est pas le meilleur pour ça, on s’y retrouve.
Malheureusement, on a parfois de moments de vide musical. Quel dommage.
C’est très désagréable.

Cohérence des choix: Pour Suikoden, dont l’esthétique sonore est si particulière, le mot cohérence est dur à employer. On ne va pas critiquer, niveau musique, ce jeu se démarque.


En conclusion, Suikoden est un jeu à essayer, le premier d’une série comprenant déjà plusieurs opus et qu’on espère voir continuer. Le jeu n’a pas grand-chose de particulier si l’on compare à ses successeurs, il est même moins bon, mais il reste la source.
Intéressant à voir donc.

NOTE:___________________________
Univers : 13/20 – Un background, mais plus développé dans les opus suivants.
Mise en scène : 12/20 – Level-design plus que moyen, graphismes combat superbes.
Jouabilité : 15/20 – Très bon gameplay, innovant. Menu est sauvegarde plutôt mauvais.
Musiques : 14/20 – L’esthétique sonore est agréable, significative de cette série.__
Général : 13.5/20 –Le premier d’une série légendaire, mais pas le meilleur…



-Test par Nusenism.

elm6
Justicier Lv.Zero
Justicier Lv.Zero

Messages : 2547
Age : 26

Fiche
Palmarès: 2
Spécialité: Ecriture, making
Avertissements: Aucun

Voir le profil de l'utilisateur http://imagin.jeunforum.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum